64px_Speech Bubble

Retour sur le Barcamp SEO 2011

dans Conférences,
Le 2 octobre 2011 par Sébastien Monnier

Afficher l'image d'origineCe samedi était organisé à la Cantine un barcamp dédié au SEO organisé par l’association SEO Campus (que je vous engage à rejoindre). Sans réel programme, mais avec une réelle envie de partager, nous nous retrouvons donc à une soixantaine (sur une centaine d’inscrits). De main de maître, le sémillant président de l’association propose qu’on divise l’audience en 3 ateliers, chaque groupe présentera ensuite le compte-rendu à tout le monde.

Session 1 : Netlinking, Social Media et outils SEO

La première session à laquelle je participe est dédiée au Linking. La première constatation est l’unanimité sur ce sujet est la mort du lien hors contexte en footer. Vive le lien en contexte sur une page dédiée, cela demande un peu plus de travail, mais cela apporte beacoup plus de valeur aux visiteurs et, bien sûr au petit robot Google. Les techniques grey hat / black hat de link wheel, c’est-à-dire la constitution d’un réseau de sites créés dans le but de pousser le site pricipal, sont souvent abordés. Rien de nouveau sous le soleil, on retient surtout que, si on n’est pas une « feignasse SEO » et qu’on fait des sites avec un certain contenu de qualité, on peut très bien s’en sortir.

 

Afficher l'image d'origine

Je tente alors de lancer la question « Comment donc créer des liens white-hat pour des sites de rachat de crédit? » Ma question paraît presque saugrenue. Un affilié annonce avoir testé les techniques conseillées par Matt Cutts de très bon contenu avec des articles de qualité sur des sujets complexes : bonne efficacité pour le ranking, mais plus personne ne ferait de liens naturels vers le bon contenu. En tout cas, pas assez pour que cela soit suffisant pour concurrencer les concurrents dans des thématiques ultra concurrentielles. Nous enchaînons sur les liens depuis Wikipedia, chacun a une différente approche : j’ai une approche douce, lire le contenu, voir où le contenu de mon client peut servir de référence. D’autres ont un approche plus agressive : je vire le concurrent, j’attends quelques semaines et je balance mon lien en douce quand tous les contributeurs sont à la plage… Mais tout le monde était assez ok pour dire que quelques liens en nofollow depuis des sites comme Wikipédia étaient vraiment importants. Le nofollow est-il bientôt mort ?

Au cours de cette session, nous n’avons pas manqué non plus de faire quelques digressions, notamment sur les informations récoltées par Google sur le trafic de site. Un test a été fait par un des participants sur le taux de clics dans les serps en embauchant une armée d’Indiens pour cliquer sur un résultat spécifique : aucun effet dans les positions. Pour moi, il y  a trop de biais à ce test pour vraiment conclure que le taux de clic ne sert pas. D’autres indices me laissent plutôt penser le contraire. Nous nous sommes tous interrogés sur les données que Google peut récupérer : un certain désaccord autour de la table sur l’utilisation d’Analytics qui, je le sais, n’est pas utilisé pour le ranking. Utilise-t-il uniquement la toolbar d’Internet Explorer ou Chrome peut-il aussi envoyer des informations? Dans Webmaster Tools et le rapport de rapidité du site, il apparaît en tout cas des informations sur des pages d’administration normalement non crawlées : comment Google récupère-t-elle cette information ? A investiguer !

Session 2 : Black Hat, Black Hat et Performance Web

Après une pause pizza, nous voilà repartis pour l’après-midi. Une session initialement prévue pour le linkbiaitng se transforme en session Black Hat. Deux sessions black-hat en même temps donc, pas si étonnant… Mais je préfère partager sur la performance web. Cette session prend plutôt la forme de questions-réponses avec Thomas Soudaz, un vrai expert. Assez haut niveau technique, même si on ne reste que dans les optimisations front-end, le back end étant souvent géré par un système de cache.

  • Pour l’audit, les outils classiques : Yahoo slow, Page speed de Google et webpagetest.org
  • Pour le cache deux outils conseillés APC en php et memcache.
  • Il conseille aussi le mod_pagespeed sous Apache développé par Google
  • Pour WordPress le plugin W3 Total Cache.
  • 1&1 serait les plus sérieux sur la gestion des ressources en mutualisés
  • Unanimité sur l’efficacité des systèmes cloud d’Amazon
  • Le Content Delivery Network (CDN) style Akamai n’est pas forcément utile si tous vos utilisateurs sont français.
Bref, une bonne session à renouveler pour le prochain SEO Campus

Session 3 : Web Analytics, Monétisation et LinkBaiting

La 3ème session à laquelle je participe est WebAnalytics, un sujet que j’avais proposé. On sent la fatigue des participants, mais nous abordons quelques points intéressants

  •  ky-word.com : outil à tester. recommandé pr Nicolas de Novalem
  • l’importance de faire la différence entre page de destination et page de contenu
  • la gestion des évènements sur Google Analytics qui permet de tracker beaucoup d’interactions visiteurs
  • la puissance des variables personnalisées 
  • l’importance de faire des tests A/B réguliers
  • les problèmes de précision des données dans Webmaster Tools, notamment sur les positions qui prennent en compte la recherche universelle.

Bref, une session où beaucoup de points ont été abordés, mais où nous ne sommes tout de même restés assez basiques.

Et pour finir

l’apéro au Player’s Bar. Et voici un samedi sous le soleil qui se termine bien !