64px_Speech Bubble

Retour sur le salon Cloudforce : Salesforce, futur concurrent de Google ?

dans Conférences,
Le 8 avril 2011 par Sébastien Monnier

Cette semaine, l’équipe de Woptimo a assisté au salon Cloudforce 2011, organisé par l’éditeur de solutions SaaS (logiciels hébergés en ligne) Salesforce.com au CNIT de La Défense à Paris. Le PDG de Salesforce, Marc Benioff, avait fait spécialement le déplacement pour promouvoir le renouveau du Cloud Computing, ses dernières offres commerciales, et sa vision innovante du Cloud 2 en n’oubliant pas d’irriter au passage quelques uns de ses concurrents comme Microsoft ou Oracle.

Salesforce ou la mort du logiciel


Les 1500 personnes présentes à cet évènement ont pu voir Marc Benioff vanter le beau palmarès de son entreprise avec ses 92 000 clients payants et ses 2 milliards de dollars de chiffres d’affaires. C’est annoncé, Salesforce, le plus imposant éditeur de software au monde, veut en finir avec les logiciels traditionnels et rassembler les entreprises de toutes tailles autour de ses produits phares comme ServiceCloud, SalesCloud ou encore le nouveau-né Chatter. Désormais tout se passe dans le Cloud Computing, permettant d’utiliser des applications directement sur le web sous forme d’abonnement, et qui a des qualités non négligeables : mises à jour instantanées, cinq fois plus rapide, flexible et 95% plus écologique que les solutions traditionnelles.

Le Cloud 2 sera mobile et social

Ancien collaborateur de son désormais concurrent Oracle, Marc Benioff a créé Salesforce.com avec le Cloud 1 (tout comme Amazon, Ebay ou Google, tous nés de la même génération) à la fin des années 90. Mais, pour lui, le Cloud 1 est mort, le monde se tourne maintenant vers le Cloud 2 qui se veut social et mobile, à l’heure où les réseaux sociaux ont supplanté les e-mails comme moyen de communication et où les connexions Internet à travers tablettes et smartphones ne se sont jamais aussi bien portées. Et c’est spécialement sur ce point que Oracle et Mircosoft semblent avoir tous les torts : le manque d’innovation, la prise en otage de leurs clients ou encore un manque de réactivité. A noter d’ailleurs qu’à aucun moment, Marc Benioff n’a mentionné Google, signe d’un respect teinté de crainte ?
Résultat de recherche d'images pour "cloudforce Paris"

Le Cloud 2 rassemble tous les derniers produits innovants de Salesforce.com. Par la logique des choses, tout commence par Database.com (utilisé par 90 000 entreprises) qui offre la possibilité de créer toutes sortes de base de données dans tous les langages possibles. Ensuite, Force.com qui propose à ses clients de créer eux-mêmes leurs outils et leurs applications (Java, Ruby) quel que soit le langage informatique utilisé. Puis vient le coeur de métier de Salesforce, la gestion des forces de vente avec SalesCloud qui fait ses preuves : +29% de ventes et +42% de précisions sur les prévisions de vente constaté par 6 000 clients. Mais surtout ServiceCloud, la solution CRM, leader sur le marché, qui elle aussi conquit ses utilisateurs avec +41% de productivité des services clients et +34% de résolution des problèmes au premier appel constaté aussi par ces 6 000 clients.
Et enfin, Chatter CollaborationCloud, lancé en juin 2010, qui se présente comme un réseau social interne et qui vise à interagir avec toutes ces solutions. Déjà 80 000 clients actifs (dont Dell avec ses 100 000 utilisateurs) pour ce “Facebook” de l’entreprise qui permet à tous les collaborateurs d’échanger, de communiquer et de partager toutes informations professionnelles pour gagner en réactivité et en performance. D’ailleurs, les clients ont observé en moyenne une baisse d’envoi d’e-mails internes d’environ 32%.

 

Google vs. Salesforce ?

Afficher l'image d'origine

Le Cloud Computing 2.0 verra-t-il arriver le combat de géants entre Google et Salesforce? Les deux multinationales ont créé, à peu près au même moment, leurs places de marché pour applications sur le Cloud : Appexchange pour Salesforce et Google Apps Marketplace pour le titanesque Google. Et la guerre pourrait bien faire rage concernant les solutions CRM. Ouverte en mars 2010, la plate-forme Cloud de Google propose différents outils CRM (Zoho CRM, Capsuel CRM) tandis qu’Appexchange offre aussi de nombreuses applications très diversifiée, de plus en pus liées aux réseaux sociaux (Salesforce for twitter, Linkedin profiles… ). La gestion des conversations entre collaborateurs, prestataires et clients devient centrale et les frontières entre réseaux sociaux, recherche d’information et gestion de la clientèle risquent de peu à peu disparaître.
A terme, les deux sociétés pourraient peut-être jouer dans la même cour. D’une part Salesforce qui semble vouloir devenir accessible pour les entreprises de toutes tailles. Et d’autre part, Google, commençant à être bien installé sur la collaboration avec Gmail et Google Docs, pourrait vouloir viser des solutions pour des entreprises de plus grande envergure avec un CRM fait maison et correctement intégré à Gmail. Cela dit, pour les réseaux sociaux, Salesforce semble avoir fait un premier pas décisif avec l’apparent succès de Chatter tandis que Google s’est pris les pieds dans le tapis avec Buzz. A quand la revanche ?

Ailleurs sur le web