64px_Speech Bubble

ClickZLive 2014 à San Francisco : j’y étais.

dans Conférences,
Le 20 août 2014 par Sébastien Monnier

Afficher l'image d'origine
La semaine dernière se déroulait à San Francisco le ClickZLive, anciennement appelé SES (Search Engine Strategies). Ce changement de nom témoigne de la volonté de la conférence de s’éloigner du Search pour devenir plus largement dédiée au marketing digital et à la pub online, notamment avec le mobile ou l’e-mail. Toutefois, j’ai surtout assisté aux conférences liées à mon coeur de métier : l’ergonomie et le SEO.

Afin de continuer le développement de Woptimo à l’international, j’ai profité d’un déplacement (et de vacances) aux Etats-Unis pour mieux appréhender le marché américain. Voici donc ce qu’il fallait retenir des présentations…

+80% de conversions : l’importance de l’ergonomie

Clairement, un des points où les présentations ont été les plus claires (logique, me direz-vous), mais aussi les plus approfondies.

J’ai notamment retenu la présentation de Shari Thurow (fondatrice et directrice de l’Omni Marketing Interactive et auteur pour Search Engine Land).

[slideshare id=35810422&doc=conversionoptimization-140612160333-phpapp01]

Quelques éléments que j’ai particulièrement retenus :

  • Il y a 3 éléments importants à prendre en compte pour s’assurer d’une bonne ergonomie : bien cibler son audience, améliorer la conversion, et s’assurer d’avoir un argument-clé de vente.
  • Toujours bien penser à diviser l’architecture de l’information. Trois niveaux d’accès à l’information sont souvent suffisants.
  • Le principe de moindre surprise : si les gens attendent un logo à un endroit, il est souvent conseillé de le mettre à cet endroit.
  • Faites passer des tests à votre site : le tests des 6 pieds (18cm), le test des 5 secondes…
  • Et plus important, faites bien comprendre à votre utilisateur ce que vous proposez et pourquoi vous le proposez. Le What et le Why…

Pour l’optimisation de landing pages, Erin Everhart (SEO Manager et auteur pour Search Engine Land) a présenté un cas concret très instructif pour l’optimisation d’une landing sur Imageshack.com.

  • Avant de commencer votre landing page, parlez à vos utilisateurs.
  • Créez des persona pour mieux comprendre qui utilisent vos produits.
  • Récupérez les feedbacks ou demandes de vos clients ou prospects et isolez principalement les remarques comme “Je veux/ J’ai besoin de”. A partir de ces remarques, vous pourrez répondre plus facilement à leurs attentes.
  • Ne vous fiez pas uniquement aux best practices. Testez par vous-même. Erin  a montré des résultats qui allaient à l’encontre de ce que j’aurais pu penser.
  • Faites des tests par rapport à vos objectifs réels. Par exemple, changer de « Start now » à « Start uploading » a donné une perte de conversion de 15% d’utilisateurs gratuits mais a augmenté de 80% la conversion d’utilisateurs payants. Plutôt rentable, non?

Le SEO est mort (encore!) : pensez contenu

Peu d’informations vraiment nouvelles ont percé. Le nouvel algorithme Pigeon a été évoqué sans pour autant être vraiment expliqué. Chris Boggs (spécialiste du marketing online et auteur pour Search Engine Watch) a notamment parlé de pénalités en donnant le conseil de toujours économiser en prévision d’une pénalité. Remonter la pente demande souvent beaucoup d’énergie et d’argent… Une des principales différences qu’il ait faite entre Panda et Penguin est notamment au niveau de la vitesse. Panda est un process long alors que Penguin est beaucoup plus rapide. Au niveau des conseils sur les liens, je retiendrai la phrase martelée par Jim Boykin (Internet Marketing Ninjas) : « Do not create links. Create digital assets. » (« Ne créez pas des liens, créez de la valeur numérique. »)

Parmi les autres conseils de la conférence, l’exemple d’un test A/B sur une snippet. Un simple « Apply Now » en début de title a permis d’augmenter de 150% le taux de clic (alors que la position n’avait pas changé).

Beaucoup de conseils sur le contenu aussi, notamment celui-ci : « Ne pensez pas votre contenu comme un entonnoir, mais plutôt comme un chaos. Les utilisateurs cliqueront souvent énormément sur votre site ou ailleurs avant de convertir. » Une vue intéressante de ce multicanal peut être consultée sur l’outil Google Customer Journey.

Quelques outils et ressources

Conclusion

Comme souvent dans les conférences de ce type, ce sont les rencontres entre les sessions qui amènent le plus de réflexion et d’information. J’étais probablement le seul SEO français, voire le seul SEO européen de la conférence. Beaucoup d’entreprises américaines ont encore du mal à franchir l’Atlantique, heureusement que Woptimo International est là pour les aider 😉