64px_Speech Bubble

Google en 2014

dans Actualités
Le 9 janvier 2014 par Sébastien Monnier
On le sait, Google fait la pluie et le beau temps sur le web mais à quoi va ressembler l’année 2014 pour le géant de Mountain View ?

Que vous soyez  restaurateur,  garagiste, boulanger,  ou comme  Woptimo une agence de webmarketing, vous utilisez les outils Google et ces prédictions pourraient vous servir.

Google + va-t-il devenir plus attractif  ?

Google + compte aujourd’hui 540 millions d’inscrits  et la page la plus suivie en France est celle de France 24,  700 000 personnes la suivent soit à peine la moitié du nombre de fans sur le page Facebook  (1 500 000). L’engagement, le temps passé ou même le nombre d’utilisateurs réellement actifs sur Google+ sont encore limités par rapport à Facebook ou Twitter. Pourtant le réseau  pourrait devenir incontournable en matière de stratégie webmarketing.  Votre activité sur Google activera différents leviers qui changeront l’affichage de vos résultats dans les SERP.
téléchargement
Exemple d’affichage de l’activité sur Google+ dans les résultats de recherche de Google.
Pourtant le réseau manque encore d’intérêt pour l’utilisateur lambda encore trop habitué à liker ou twitter un article. L’avenir de Google + réside surement dans le fait de devenir un réseau social mature axé sur les échanges professionnels.
Pour développer  sa communauté d’utilisateurs , Google a décidé d’articuler l’ensemble des services autour de de Google+. Immédiatement, cette stratégie a provoqué la colère des internautes qui voient leurs commentaires affichés publiquement sur le timeline Google+.
La réaction  co-fondateur de YouTube Jawed Karim ne sait pas fait attendre : « Pourquoi ai-je besoin d’un putain de compte Google + pour commenter une vidéo ? »

Le PageRank ToolBar est-il toujours significatif ?

« Et toi ton PR il est de combien ? »

Cette question que pouvaient se poser les bloggeurs entre eux ne sera bientôt plus d’actualité . En effet  en 2013, le PageRank Toolbar n’a connu que deux mises à jour, une en février et une décembre malgré l’annonce en octobre de Matt Cutts qui affirmait le contraire.

Le désintérêt de Google pour le Pagerank Toolbar serait lié aux évolutions des différents navigateurs qui ne disposeraient plus de barres d’outils pour afficher cette information (il n’y a plus de barre d’outils Google sur Firefox et Chrome n’affiche plus nativement cette information).

La Toolbar PageRank ne semble plus être une priorité de Google et la mise à jour de décembre ressemble surtout à la volonté d’ un ingénieur  de remplir sa feuille d’objectif  annuel.
Afficher l'image d'origine

Peut-on mettre fin à la balise nofollow ?

La balise nofollow a été inventée par Google. Créer pour lutter contre le spam et le billets sponsorisés, elle est censée être placée sur les  liens  pour indiquer aux robots du moteur de recherche de ne pas le prendre en compte dans le calcul du PageRank.
Mais en 2014, cette balise est-elle toujours bien utile ? On pourrait dire que non, car il est fréquent que des liens totalement naturels apparaissent en nofollow. Si, en revanche, si un référenceur contacte pour passer le lien dofollow, il faut payer… C’est le monde à l’envers et les liens nofollow sont souvent plus pertinents pour le calcul du PageRank que les autres.
Afficher l'image d'origine

La publicité en réalité augmentée grâce aux smartphones et aux Google Glass

Vous passez devant votre boutique préférée et vous êtes informé de la promotion du jour. Cette nouvelle forme de marketing sera rendu possible grâce à l’arrivée des lunettes connectées et plus particulièrement  des Google Glass. Connecté à votre smartphone et à son GPS les lunettes recevront  des informations en fonction du lieu où vous vous trouvez.
Alors imaginez  les évolutions d’AdWords où nous pourrons peut-être bientôt faire des campagnes de remarketing en fonction des affiches vues dans le métro… Après les campagnes universelles lancées en 2013, à quand les campagnes omniprésentes?

Google web center

En modifiant sa barre de navigation, Google  a rassemblé sous une seul icône avec pour forme un carré de pointillés , baptisé « app launcher  » un accès direct à un bon nombre de ses outils.Afficher l'image d'origine
 Et si Google allait encore plus loin et rassemblait sous une seul et même interface l’ensemble de ses outils. Imaginez le temps gagné dans la gestion de vos sites web si Google rassemblait Google Apps, Analytics, Adsense, Google + local, chaîne Youtube…  dans la même interface d’administration.

Des Google Bots dans la rue en 2014 ?

Amazon a crée le buzz fin 2013 en annonçant la livraison par drone via le programme par Amazon Prime Air.  L’entreprise aurait d’ailleurs été contacté par le Dakota du Nord pour effectuer des tests.
Et si Google allait plus loin ?

L’entreprise développe depuis un an sa branche robotique avec à la tête de l’équipe Andy Rubin, qui est tout simplement l’homme qui a mis sur pied Android, le système d’exploitation le plus utilisé sur smartphone.  En rachetant en décembre 2013 une huitième entreprise spécialisée dans la robotique, Boston  Dynamics, renforce l’idée que l’entreprise veut se développer dans ce domaine.  Les utilisations des robots Google pourraient être variées :

 

Ils pourraient aussi venir pénaliser directement le black hat chez eux ?

Google remplace Bison Futé avec Waze

Google Maps ne cesse d’évoluer et le rachat en 2013 de Waze. Son intégration aux cartes fait de l’interface GPS de Google une des plus évoluées.
Afficher l'image d'origine
L’application collaborative compte aujourd’hui plus de 53 millions d’utilisateurs dont 3 millions en France ( qui a dit que l’on vivait dans une monde d’égoïstes).  L’engouement pour l’application réside peut-être dans la gamification des actions collaboratives. Vous obtenez des points en fonction du nombre de kilomètres parcourus, des signalements effectués ou encore en récupérant des bonus sur vos parcours. Vous pouvez comparer votre classement avec un ami, créer des groupes et même discuter avec les autres automobilistes.
Cette application pose la base de ce que seront les applications de 2014, collaboratives, sociales et gamifiées.

Matt Cutts chez Yahoo …ou bien chez Bing

Qu’avez vous retenu de Bing ou de Yahoo en 2013 ?
Pour le premier c’est magnifique page d’accueil , pour le second un nouveau logo moins apprécié que celui proposé par un stagiaire, c’est un peu léger. Alors pour remédier à ça, nous avons une proposition. Google étant en situation de quasi monopole dans le domaine des moteurs de recherche pourrait pour éviter toute nouvelle condamnation prêter Matt Cutts à Bing et à Yahoo.
Imaginez déjà la tête des responsables de webmarketing et de tous les référenceurs .
Afficher l'image d'origine