64px_Speech Bubble

L’été du SEO : 7 infos importantes pour bien faire sa rentrée

dans Actualités
Le 3 septembre 2013 par Sébastien Monnier

L’actualité webmarketing a été riche pendant les congés d’été : annonces officielles de Google et nouvel outil pour les webmestres, fin de l’achat anonyme de noms de domaine, nouveautés YouTube; etc. Et côté réseaux sociaux, des buzz en tous genres ont animé le web.

Si vous avez quitté la plage et les lunettes de soleil pour retrouver le bureau, voici l’essentiel à savoir pour une bonne rentrée SEO.

Google Webmaster Tools vous informe des pénalités manuelles

C’est peut-être l’info majeure de l’été… Google a enrichi ses Outils pour les webmasters (Google Webmaster Tools) pour indiquer directement au webmestre si son site a subi une pénalité.

Rattaché à la rubrique “Trafic de recherche”, l’élément “Actions manuelles” vous permet de savoir si votre site a été pénalisé manuellement par l’un des membres de l’équipe de Qualité de recherche de Google (celle-la même dont faisait partie Sébastien Monnier, fondateur de Woptimo).

Google estime que 2% des sites web ont été pénalisés manuellement par ses équipes. Vous pensez que c’est votre cas ? Alors vous avez dû recevoir une alerte dans la rubrique “Messages relatifs au site”.

Les 98% des sites restants verront ce texte rassurant (ouf !) :

Si une pénalité a été attribuée à votre site, la page affichera des informations plus précises avec :

  •  la raison de la pénalité (lien factice, contenu de faible qualité, etc.)
  • des exemples de liens pénalisés par le moteur de recherche

Afficher l'image d'origine

Ce nouvel outil “Actions manuelles” vous permet d’en savoir plus sur le type de pénalités qui affectent votre site.

Une pénalité peut l’impacter de façon ciblée  – au niveau d’un mot-clé, d’une page – ou de tout le site.

N’oubliez pas que Google peut faire preuve d’indulgence si vous corrigez d’anciennes actions “agressives”, et si vous adoptez dès aujourd’hui un meilleur netlinking que par le passé.

Comment s’y prendre ? Après avoir signalé au moteur les liens “factices” à ne plus prendre en compte, grâce à l’outil de désaveu de liens proposé par Google, vous pouvez faire une demande de réexamen de votre site. En parallèle, mettez en place une vraie campagne de communication sur un produit, une offre ou une actualité pour obtenir des liens « légitimes » depuis des blogs, des sites médias, etc. Ils rassureront Google sur la valeur et la bonne notoriété de votre site auprès des internautes.

En respectant un bon timing, vous avez de bonnes chances d’obtenir la levée d’une pénalité liée à ces liens « factices ».

 

Quel risque pour mon référencement si mon serveur plante ?

Matt Cutts, porte-parole de Google auprès des webmestres, a répondu à cette épineuse question :

Si je reçois un message dans Google Webmasters Tools me disant que Googlebot n’a pas pu accéder à mon site, est-ce que cette panne prolongée va affecter le classement de mon site sur Google ?

D’après Matt Cutts, Google est indulgent si la panne est passagère. Lorsque qu’une erreur est détectée par Googlebot, un second passage sera effectué par un robot pour vérifier l’état de votre serveur 24 heures plus tard.

Le premier message d’erreur doit être pris comme un avertissement. Au second, vous devez commenceré à vous inquiéter sérieusement, car c’est à partir de ce moment que votre site risquera d’être déclassé.

Matt Cutts l’explique : “il n’est pas question pour nous de continuer à envoyer des utilisateurs vers un site qui n’est pas accessible.

Bref, Google vous pardonnera une erreur mais pas davantage. Soyez attentif aux messages reçus via Google Webmaster Tools.

 

Guest blogging : faites du nofollow ou oubliez les backlinks !

Une précision importante a été rendue publique cet été sur la façon dont Google évalue les liens pointant vers un site. Lors de deux conférences Hangouts avec John Mueller, responsable de Google Webmaster Tools chez Google Zürich, celui-ci a fait des commentaires sur les dernières consignes de Google aux webmasters qui permettent de mieux comprendre les attentes du moteur.

John Mueller indique que les liens d’un article invité doivent être passés en nofollow.

La raison ? Pour Google, ces liens ne sont pas “naturels”. Sans votre intervention, sans la prise de contact négociée sous la forme d’un partenariat avec la publication d’un article rédigé par vous, ces liens n’auraient peut-être jamais été publiés sur le site. Google conseille donc de leur attribuer une balise nofollow.

Matt Cutts avait déjà répondu à la question en expliquant que les contenus en guest blogging de faible qualité renvoyant des backlinks seraient pénalisés, surtout si l’auteur utilise toujours la même ancre.

Pour éviter une pénalité et travailler sur le long terme, publiez des articles de fond et préférez un lien vers votre profil Google + par exemple.

L’attribut nofollow devra aussi être attribué à tous les liens présents dans les communiqués de presse. Les communiqués de presse sont considérés par Google comme des annonces publicitaires ou des publi-reportages : les liens qui y sont diffusés ne sont pas naturels.

Google renforce donc sa chasse aux liens artificiels et aux techniques les plus communes déployées en marketing pour promouvoir son contenu.

Cela fait encore monter d’un cran l’exigence de qualité pour les contenus et la mise en place d’une stratégie webmarketing. Un bon SEO en 2013 doit être capable de rester durablement sous le radar, de « noyer le poisson » pour faire qu’au milieu de liens naturels, les éventuels articles et liens issus de partenariats apparaissent légitimes, spontanés et publiés dans l’intérêt du public. Vos backlinks doivent être au-dessus de tout soupçon.

 

Achat de noms de domaine : la chasse aux anonymes

Début juillet,  l’ICANN, organisme international de gestion et de régulation des noms de domaines, a modifié les règles en matière d’achat des noms de domaine.

Lors de l’achat du nom de domaine, vous devez fournir une adresse e-mail et surtout un numéro de téléphone. Vous devez valider ce numéro dans un délai maximum de 15 jours après votre commande. Sans validation, l’achat sera suspendu.

Les bureaux d’enregistrement devront aussi conserver les informations de contacts de l’acheteur deux ans après l’annulation ou le non-renouvellement du contrat. Ils devront aussi pouvoir fournir l’adresse IP utilisée lors de l’achat.

Toutes ces nouvelles règles devraient permettre de limiter les fraudes et de faciliter les démarches de vérification lors d’une réclamation.

 

Un outil pour comparer les trafics organique et payant (Adwords)

Est-ce que la présence de votre pub Adwords incite au clic sur vos résultats naturels ? De combien ? C’est pour répondre à cette question (parmi d’autres) que Google propose désormais un nouvel outil de reporting affichant le trafic lié au référencement naturel (organic) et celui payé au clic pour une même expression.

 

Le +1 n’influence pas vos positions dans les SERP

Est-ce que le fait d’obtenir des « +1 » sur une page de votre site la fait grimper dans les classements de Google ? Non.

C’est ce qu’a indiqué Matt Cutts pour répondre à une discussion lancée en 2011 par Rand Fishkin (fondateur de Moz.com), au sujet de la relation entre le nombre de Shares Facebook sur une page et sa position dans les pages de résultats de recherche du moteur (Search Engine Results Pages).

La même chose vaut pour les Shares comme pour les +1 de Google+ : non, leur décompte n’est pas un facteur de classement pour Google.

Matt Cutts explique que, bien sûr, les pages intéressantes sont souvent likées ou « plussées », parce que le public les juge dignes d’être partagées dans son cercle d’amis ou de contacts. Mais ce n’est qu’une corrélation : il n’y a pas de relation de cause à effet entre les +1 et la position.

Lire l’article sur Abondance (en français)

 

Youtube : le streaming vidéo accessible à tous (ou presque)

Depuis quelques mois, Google élargit l’accès à sa plate-forme de partage de vidéos. En 2013, les trois premiers studios de production video Youtube Space ont ouvert leurs portes à Los AngelesLondres et Tokyo. Ils incitent des talents du web de venir sur place, rencontrer des équipes Youtube et produire leurs vidéos dans les meilleurs conditions possibles.

Google travaille aussi sur l’intégration des chaînes sur les sites web. Vous pouvez désormais afficher le bouton d’abonnement de votre chaîne Youtube directement sur votre site. D’autres applications sont disponibles en version bêta : elles devraient améliorer la lecture des vidéos et l’interactivité avec vos fans.

La grande nouveauté  de cet été 2013 concerne les chaînes Youtube et la possibilité de faire du streaming pour les chaînes ayant réuni au moins 100 abonnés. Cette fonctionnalité était auparavant réservée aux chaînes de 1000 abonnés et plus. Cela va permettre aux chaînes proposant un contenu de qualité de se développer et de fidéliser de nouveaux internautes.

Le streaming devient donc accessible à quasiment tout le monde.  Une nouvelle attaque de Youtube contre la télévision traditionnelle ?

 

 Ça a buzzé pendant l’été 2013

 

Mais que fait la police ?

Le métier de community manger est un métier à risque : celui de s’emmêler les pinceaux.

Le community manager de la Police Nationale  a inversé compte professionnel et compte personnel en publiant sur le premier ses résultats au jeu Banana Kong.

Afficher l'image d'origine

Le message est resté publié pendant une demi-heure provoquant les moqueries des internautes. Au même moment, une annonce était diffusée par le Pôle Emploi pour le poste. Aucune inquiétude, le community manager est toujours en place.

 

Matignon illustre le code monétaire avec des pièces de lingerie

Le community manager de Matignon a aussi voulu faire parler de lui durant les vacances.

Un tweet sur l’«arrêté du 7/8/13 portant application des articles L. 562-2 du code monétaire et financier» publié sur le compte Twitter de la DILA (Direction de l’Information Légale et Administrative ) renvoyait vers une URL du site Foreplay Catalog… un site de vente de lingerie et de robes sexy.

Afficher l'image d'origine

Un simple bug d’UL pour Matignon qui a corrigé l’erreur au bout de 24 heures.

 

Un requin dans le métro

Comme tous les ans, la chaîne Discovery Channel organise la “Shark week”, une semaine dédiée au requin. La découverte d’un requin dans le métro new-yorkais a permis à la chaîne de faire le buzz.

Le squale  a été découvert par un contrôleur la nuit du 7 août 2013 dans une rame qui dessert le quartier du Queens. Après avoir fait évacuer la rame, il a tout simplement mis l’animal à la poubelle.

Afficher l'image d'origine

Même si la chaîne dit n’avoir aucun lien avec le requin du métro, elle ne peut pas nier qu’elle a profité d’une promotion inattendue.

 

Trop séduisante pour être développeuse web

La beauté, une anomalie quand on travaille dans le web ? Linkedin a refusé une publicité montrant une femme jugée trop « séduisante » pour une annonce de recrutement de développeurs.

Rejected: This picture of Argentinian web developer Florencia Antara (left and right) was removed from LinkedIn over the weekend and then allowed to be re-posted after accusations of sexism were leveled

Florencia Antara

La publicité a finalement été remise en ligne… non sans avoir généré pas mal de discussions sur cette épineuse question : la beauté féminine est-elle soluble dans le code ?